Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 15:46
Tapis
Tapis
Tapis
Partager cet article
Repost0
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 18:16

C'etait une nuit terrible Il pleuvait comme à Gravelotte ...je ne me suis pas réveillée ce matin et j'avais cette expression dans ma tête en boucle. Par Amour de la cueillette des olives mon compagnon ne cesse de la répéter " il pleut comme à Gravelotte " quand les branches ploient par des centaines d' olives vertes, noires, aubergines. Avec le peigne ces fruits prometteurs tombent comme pluie comme à Gravelotte. Ce matin je ne cessais de comparer ces olives tombant à terre dans un bruit si particulier à ces hommes femmes enfants tués massacrés par des obscurs barbares qui ne connaissent en rien le travail simple : cueillir des olives. Je pleure ce matin en faisant la cueillette des fruits de cet arbre symbole de paix et d'amour. Et les bruits sourds lourds de ces olives tombant à terre me ramènent à nos citoyens tombés à terre. L'huile à la pression ne sera pas sacrifiée, pourrie par cette terreur. Elle est notre avenir. Je crois en l'Humanité. Liberté Égalité Fraternité est la devise de notre laïcité. Vous Barbares obscurs vous ne me faites pas peur. Je pleure et mes olives ce matin pleuraient aussi. Aurore nouvelle sur une nuit tragique. Nous resterons unis. Gémissons et Espérons. Ce soir après une journée de cueillette une bougie, des bougies brûleront pour rendre hommage. Gémissons et Espérons.

Comme à Gravelotte
Comme à Gravelotte
Comme à Gravelotte
Comme à Gravelotte
Comme à Gravelotte
Partager cet article
Repost0
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 17:58

Un temps sanguines, les feuilles d'automne en vague furibonde maculaient de vie cet hiver naissant. Brasero mon cœur se réchauffait de cette volémie de vermeil.

Brasero
Brasero
Brasero
Brasero
Brasero
Brasero
Partager cet article
Repost0
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 14:10

Des murs
Toujours des murs, des pierres taillées, des pierres assemblées. Les murs s’érigent et sont détruits, oubliés et perdus. Une fenêtre ouverte sur la nature et la nature s’invite. Pousse le temps, pousse la vie. Je pénètre dans ce temple les colonnes sont là. Les ondes du ciel y pénètrent aussi et l’Homme est là. La voute étoilée et la croute terrestre se réunissent là un instant. Elles ne s'entrechoquent pas, elles s’infiltrent. Les toiles recouvrent les linteaux et la mousse tapisse les poutres…Silence les murs dorment.

Des murs
Des murs
Des murs
Des murs
Des murs
Des murs
Partager cet article
Repost0
5 août 2015 3 05 /08 /août /2015 21:40
Une Mariane a son fils

A toi qui de la mère nourricière as bu du téton, le nectar des têtards, je te lègue, à présent, la puissance guerrière des amazones sans mamelons.
Je m'accroche à ce souvenir : celui de tes premiers festins laiteux . Comme quand tu t'accrochais de tes petits doigts boudinés à mon aréole mammaire (première papille gustative de ton palais gastronomique) pour quérir mon lait. Lait qui se voulait être en première intention, ce fameux colostrum, véritable et unique source de jouvence tant recherchée par des fous timorés de la vieillesse et de la mort. Je souris à cette image, à ton image : mon enfant roi sur mon sein. Tellement reposant que tous les deux nous nous endormions, l'un contre l'autre.
Cette puissance guerrière se veut presque romantique pour un archer qui essaie d'accepter cette mutilation dite salvatrice ! Mais elle ne se fait pas dans la facilité ou l'apparence trompeuse des puissances guerrières que sont les Walkyries. Ces vierges sans montée de lait, presque insolentes, ne savent rien de ce qu'une femme peut ressentir même de l'autre côté de l'Amazonie sans ses seins nourriciers ! La Mariane révolutionnaire, sein nu, n'afficherait plus les mêmes codes, symboles pour la nation des bonnets rouges. Qui suivre ? : Une femme sans mamelle nourricière ou une république généreuse sein nu, mère de la fragile future laïcité ? Que les "Femen" re dessinent leur tatous grossiers sur leurs seins nus. La Mariane des temps modernes à besoin de sages, fortes et belles calligraphies.
Une nouvelle erre de terreur, de sombre de tempêtes se faufile en moi. Et aussi Chape de plomb pour les futurs prémices amoureux.
Toujours " hauts les cœurs Muriel" et trouver sa ligne de flottaison ! Ras la papille de faire la bonne Samaritaine et de se dire " il y a pire comme mutilation ! " Pense ma pauvre pleurnicheuse que je suis, à toutes ces femmes circoncises, affligées de cette amputation clitoridienne non désirée. Pense à ces femmes flagellées, brûlées pour oser se montrer sans voile sans artifices cachant leur beauté... Qui suis je à côté ? Une femme avec deux traits plats, presque pré pubère sans toutefois la papille gustative, qui désormais vit sans poitrine... Maigre amputation pour vivre libre. Une nouvelle étape, nouvelle tempête se dessinent à l'horizon. Encore un mamelon pré alpin à gravir pour retrouver une jeunesse en survis, une mort en sursis.
Se tourner vers l'Orient.
Je te vois mon fils. Et qu'il est bon de te donner mon sein pour te voir grandir et aimer la vie.
Mugi

Partager cet article
Repost0
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 21:50

❤

La plénitude se trouve où mon corps flotte. Sous l'étendue d'oxygène sévit le silence. Ma tête est prisonnière de l'esprit et elle se loge au dessus, dans le tumulte. Prisonnière du passage, l'autre coté du miroir. Choisir son monde maintenant. Entre la burlesque chimérique ennemie ou la tragique réelle amie. La Mort, la Vie. Choisir. Le cœur s'arrête fébrile et on répare les sténoses d'angoisses, les tumultes d'une vie, on shunte les lésines, les métaux on construit des nouveaux ponts. Fébrile on ne respire que par procuration une dérivation d'oxygène. Et on attend. Attendre un nouveau battement, un nouveau cri de vie, un nouveau souffle. La plénitude se trouvera quand mon corps flottera entre le silence et l'étendue d'oxygène. Tendre la main vers la chaîne, recréer les lacs d'amour. Se laisser à la vie.

Partager cet article
Repost0
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 11:44
Amarre...

Amarre

Une marrée toxique se propage en moi , disloquant sur son passage les cellules tueuses affamées mais aussi les cellules pantouflardes pacifistes. Dommage collatéral, c'est toujours cette explication de réserve dans la bouche des combattants pour se déculpabiliser des massacres de guerre. Il fait noir. Le sombre recouvre cette mer déchaînée. Le haut-les-chœurs n'est pas celui des mousses aguerris des bastingages, mais le haut-le-cœur du stomacal en débâcle que l'on entend dans la nuit. Sur le pont, mine grise et les yeux rouges, je m'efforce de ne pas passer par dessus bord, mais c'est si tentant... Par temps de tempête le plus petit foc est dressé. Et ce "tourmentin "ce gonfle au vent déchiquetant. Je suis là, lasse de ces tourments de ce traitement, et je me penche sur le foc dont la bordure descend au plus près du pont. Ce foc s'appelle un génois. et me voilà ardente, c'est un feu génois qui m'assaille, me brûle. Je saute dans cette mer agitée pour attiédir les braises. Se laisser aller sans respirer au plus profond de cette étendue inconnue...

Mais c'est sans compter les gens qui m'aiment. Une corde virevoltante me gifle la joue. Une amarre, mon amour me tend ses bras. Et je m'accroche, je me hisse, je fournis mes dernières énergies pour retrouver celui qui me sourit à la vie. Amare, aimer celui qui vous offre son amarre. Un amant, un fils, une amie, un frère, une sœur ... Aimer la vie. Le soleil revient toujours. Le navire vous mène là où l'on veut qu'il aille. Ne pas se laisser dicter une voie, mais choisir son chemin. Une marrée toxique a voulu s'emparer de mon corps, mais une vague salvatrice m'a montrée le chemin de la vie.

Mugi.

Partager cet article
Repost0
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 11:08
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
50 nuances d'une fleur bleue...
Partager cet article
Repost0
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 13:55
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Partager cet article
Repost0
25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 18:14
Rêverie d'étoiles
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Amare
  • : Un récipiendaire d'idées, d'amours,de passions, d'actualités, de poésies. Une richesse à prendre et à partager dans ce prisme à mille facettes qui nous unis dans nos différences, à cet univers infini mais si magnifique. Amare : Aimer ou l'amarrage d'un bateau ivre de Découvertes, de Terre Adama, de Vérité.
  • Contact

  • Mugi
  • Un récipiendaire d'idées, d'amours,de passions, d'actualités, de poésies. Une richesse à prendre, à partager dans ce prisme à mille facettes qui nous unis dans nos différences. Amare: Aimer ou Amarre d'un navire en voyage...
  • Un récipiendaire d'idées, d'amours,de passions, d'actualités, de poésies. Une richesse à prendre, à partager dans ce prisme à mille facettes qui nous unis dans nos différences. Amare: Aimer ou Amarre d'un navire en voyage...

Recherche

Archives