Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 11:44
Amarre...

Amarre

Une marrée toxique se propage en moi , disloquant sur son passage les cellules tueuses affamées mais aussi les cellules pantouflardes pacifistes. Dommage collatéral, c'est toujours cette explication de réserve dans la bouche des combattants pour se déculpabiliser des massacres de guerre. Il fait noir. Le sombre recouvre cette mer déchaînée. Le haut-les-chœurs n'est pas celui des mousses aguerris des bastingages, mais le haut-le-cœur du stomacal en débâcle que l'on entend dans la nuit. Sur le pont, mine grise et les yeux rouges, je m'efforce de ne pas passer par dessus bord, mais c'est si tentant... Par temps de tempête le plus petit foc est dressé. Et ce "tourmentin "ce gonfle au vent déchiquetant. Je suis là, lasse de ces tourments de ce traitement, et je me penche sur le foc dont la bordure descend au plus près du pont. Ce foc s'appelle un génois. et me voilà ardente, c'est un feu génois qui m'assaille, me brûle. Je saute dans cette mer agitée pour attiédir les braises. Se laisser aller sans respirer au plus profond de cette étendue inconnue...

Mais c'est sans compter les gens qui m'aiment. Une corde virevoltante me gifle la joue. Une amarre, mon amour me tend ses bras. Et je m'accroche, je me hisse, je fournis mes dernières énergies pour retrouver celui qui me sourit à la vie. Amare, aimer celui qui vous offre son amarre. Un amant, un fils, une amie, un frère, une sœur ... Aimer la vie. Le soleil revient toujours. Le navire vous mène là où l'on veut qu'il aille. Ne pas se laisser dicter une voie, mais choisir son chemin. Une marrée toxique a voulu s'emparer de mon corps, mais une vague salvatrice m'a montrée le chemin de la vie.

Mugi.

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 20:09
VIREVOLTANT

Je suis le noir :

Le cordon blanc (Ochropleura Plecta), Papillonnant la nuit, sous la voute étoilée

Je suis le blanc :

Le grand nègre des bois (Minois Dryas), Tourbillonnant du septentrion au midi

Je suis le gris :

Le demi-deuil (Melanargia Galathéa), Vibrionnant vers la vérité.

Des trois je suis le tout : Virevoltant.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 15:19
Sous la voute étoilée

Hier sous la voute étoilée, la lune presque pleine au théâtre du "les arts verts" me couvrait d'une mante lumineuse douce et chaude. Mais ne serait ce pas "la mia mente" mon esprit trop rêveur qui cherche la mantille protectrice ? Je me suis assise, j'en oubliais une Carmen trop blonde trop ronde pour écouter silencieuse l'espace infini. Un Frère non loin faisait de même.

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 11:31
BAIGNEUSE

Baigneuse de Joan Miro 1924

.

.

.

ENTRE LUNE ET SOLEIL, LE BLEU DE LA NUIT M’ENVAHIT, L’AZUR M’ENVELOPPE, L’INDIGO MARINE ME BORDE. JE SUIS CETTE BARQUE, NOIRE. LES ONDES DE LA NUIT ME PORTENT, LES VAGUENT ME TRANSPORTENT, LES RUBANS JAUNES ME GOUVERNENT. AU NORD DE CE CHEMIN SILENCIEUX J’OBSERVE LES TROIS POINTS ROUGES, GRENADES CÉLESTES, DELTA RADIEUX : RÊVES ONIRIQUES, CONNAISSANCE HUMAINE. JE RETOURNE DANS MON MOI PROFOND, L’ANTRE AQUATIQUE DE MA MÈRE, LA TERRE. C’EST UNE DEUXIÈME NAISSANCE. BAIGNEUSE. JE ME FAIS BAIGNEUSE.

MUGI

Partager cet article
Repost0
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 23:55
Le passage

La plénitude se trouve où mon corps flotte. Sous l'étendue d'oxygène : le silence. Ma tête est prisonnière de l'esprit : au dessus le tumulte. Prisonnière du passage, l'autre coté du miroir. Choisis ton monde maintenant. Entre la burlesque chimérique ennemie ou la tragique réelle amie. La Mort, la Vie. Choisis.

Partager cet article
Repost0
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 19:19
Grenade

J’ai rêvé d’un rubis étoilé et d’un grenat, Juteux et croquant à la fois, J’ai soif d’une pépite sucrée et acidulée, triangulaire à souhait et qui éclate à la moindre pression. Unique par son grain mais identité plurielle dans sa chair. Sa peau épaisse protège les loges. Chaque grain peut ainsi murir et grandir. Les grains entre eux deviennent rubellites et topazes, reliés par une simple membrane, ils forment la chaine d’union. Dehors la tourmaline de la vie profane, ici l’amarante à la recherche de l’éternelle vérité.

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 14:24
Et Orgnon surgit

Le Puisatier et sa Source se coudoyaient sur la sente. Jusque là cette petite voie sauvage était empruntée par les seuls porcs sauvages. Elle serpentait entre argelas, mares boueuses, mousses retroussées et pins crochets.

Silencieux les amants réunis, ressaisis des malheurs passés, gravissaient la montagnette. Ils souriaient malgré l'effort, les griffures, les gerçures. Le soleil à travers la futée les guidaient.

Le sombre construisait leur passé. La lumière bâtirait leur avenir.

Le paradis enfin ! La sente s'étalait non plus sur de la terre noire mais sur du calcaire blanc. L'azur les narguait. Ils scrutaient l'horizon vers le midi, vers la montagne de la Baume. Le puisatier et la source espéraient saisir leur domaine, leur Opedette. Mais c'est Orgnon qui surgit.

Mars, dieu de la Guerre, dominait jadis cet oppidum. Et depuis ce premier millénaire, les chrétiens en firent leur hôtel de sacrifice. La croix voulait dominer les Hommes. Les terres arides n'y échappaient pas. Esclaves d'hommes avides et cupides sous prétexte d'un Dieu Unique.

Dans cette multitudes de vallon se chevauchant, sur cette falaise, les Amants s'initiaient fébrilement à cet ordre nouveau. La rivière au fond grondait. Devant se dressait Orgnon un domaine, un Seigneur...

Et Orgnon surgit
Partager cet article
Repost0
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 09:54
Apprenti


A la croisée des chemins, s'élève un Vénérable.

A l'Orient, il se dresse sagement mémorable.

A sa droite, le chemin du Nord, les apprentis du septentrion.

A sa gauche, le chemin du midi, le voyage des compagnons.

Il se dresse fièrement du Nadir au Zénith,

Illuminant de sa sagesse, le Temple définit.

Il est soutenu par la Force enracinée.

Et sa Beauté, en diadème, rayonne sur la conopée.

Voici ma Loge, mon Temple, mes Voyages.

De mon premier devoir, le silence, j'en fais mon apprentissage.

De mon deuxième, je m'appliquerai à secourir sur les chemins,

Mes Frères et mes Sœur. De toutes mes forces, je tendrai la main.

De mon troisième devoir d'apprenti, en marchant, en cherchant, en persévérant,

Je progresserai vers la connaissance de moi même en récipiendaire impétrant.

J'ai dit.

M.•.G.•.




Apprenti
Apprenti
Partager cet article
Repost0
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 18:05
Initiation ... A mon Trés Tendre Aimant Frére...
Partager cet article
Repost0
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 14:56
L'étoile Flamboyante a cinq branches... Une Harmonie dans la nuit et le jour.
L'étoile Flamboyante a cinq branches... Une Harmonie dans la nuit et le jour.
L'étoile Flamboyante a cinq branches... Une Harmonie dans la nuit et le jour.
L'étoile Flamboyante a cinq branches... Une Harmonie dans la nuit et le jour.
L'étoile Flamboyante a cinq branches... Une Harmonie dans la nuit et le jour.

L'étoile Flamboyante a cinq branches... Une Harmonie dans la nuit et le jour.

D'Apprenti à Compagnon : cinq voyages vers la lumière de la connaissance, du savoir, des initiés ...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Amare
  • : Un récipiendaire d'idées, d'amours,de passions, d'actualités, de poésies. Une richesse à prendre et à partager dans ce prisme à mille facettes qui nous unis dans nos différences, à cet univers infini mais si magnifique. Amare : Aimer ou l'amarrage d'un bateau ivre de Découvertes, de Terre Adama, de Vérité.
  • Contact

  • Mugi
  • Un récipiendaire d'idées, d'amours,de passions, d'actualités, de poésies. Une richesse à prendre, à partager dans ce prisme à mille facettes qui nous unis dans nos différences. Amare: Aimer ou Amarre d'un navire en voyage...
  • Un récipiendaire d'idées, d'amours,de passions, d'actualités, de poésies. Une richesse à prendre, à partager dans ce prisme à mille facettes qui nous unis dans nos différences. Amare: Aimer ou Amarre d'un navire en voyage...

Recherche

Archives